« L’ennui » suivi de « L’ anonymat » (2008)

S’ennuyer, c’est ne pas savoir quoi faire. Le sujet ennuyé est un être oisif et désœuvré, en situation d’invalidation de soi. Par définition inactif, il se retourne vers l’intérieur de sa conscience, prenant acte qu’il ne peut plus rien y avoir d’extérieur qui puisse l’impressionner. Sa curiosité est éteinte. Son étonnement aboli. Il vit l’épuisement de toute passion, la disparition de tout intérêt, la fin de toute excitation. Il fait corps avec sa finitude qui s’étale devant lui de façon presque obscène.

Nombre de pages : 40 / Prix : 5€


Aperçu

2014-06-15 17.15.57

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s