« Penser le Monstre », approche philosophique (2009)

Pourquoi s’intéresser aux monstres physiques aujourd’hui alors que ceux-ci ont pratiquement disparu de l’espace public, du parc humain ? Que peuvent-ils nous apprendre sur nous-mêmes ? Êtres de l’écart, hors-normes, les monstres défient les lois logiques et esthétiques de l’entendement, au point de nous rappeler que le corps standard, dans sa plasticité inhérente, se métamorphose sans cesse au point que des déformations, des déficiences, des anomalies morphologiques sont une menace éventuelle, jamais définitivement neutralisée, qui le guette. Le monstre, c’est toujours l’autre au corps difforme. Il est, pour le regard, l’altérité radicale. Pourtant, son appartenance au genre humain ne fait aucun doute, lui qui est né comme tout un chacun, d’un homme et d’une femme.

Nombre de pages : 44 / Prix : 5€


Aperçu

Penser le monstre-page-001

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s