Journal Politique Critique (2011 – 2012)

Tome 1 (2011)

La pré-campagne présidentielle est terriblement narcissique. Chacun y va de son petit livre, de ses petites phrases fiévreuses, de ses petites apparitions cathodiques, de ses rumeurs télécommandées, de ses algarades et de ses empoignades sectaires. J’existe, je veux exister… aux yeux de l’opinion. On se trouve, sans cesse, dans la preuve, la démonstration d’une preuve de sa propre existence publique où l’on doit impérativement faire parler de soi. Il s’agit de prouver que l’on est bien, à chaque instant, par sa réactivité, le candidat idoine et adéquat aux aspirations des électeurs. Cette servilité volontaire – opportuniste de surcroît – est pathétique.

Nombre de pages : 44 / Prix : 6€

Tome 2 (2012)

Juste au-dessus de la classe moyenne, il existe une multitude de possédants consciencieux, de notables laborieux, de nantis sérieux pour qui la vie est, somme toute, très agréable. Pour eux, l’existence est une traversée confortable. Leur seul blason se concentre dans leur respectabilité ou leur honorabilité. Leur objectif est de capitaliser, autrement dit de gagner de l’argent. Ce dernier et les biens matériels qui en découlent sont le signe de leur réussite sociale et de leur prestige de classe. Ils s’identifient à leur patrimoine qu’ils chérissent et cultivent comme leur jardin. Mais surtout, leur position au sein de la hiérarchie professionnelle les destine bien souvent à exiger des individus qui dépendent d’eux qu’ils se comportent comme ils le souhaitent. Les have désirent que les have not soient conformes à leur vision hiérarchique et hiératique du monde.

Nombre de pages : 44 / Prix : 6€

Tome 3 (2012)

Nouveau concept à la mode : la France invisible. Elle désigne les classes populaires qui n’ont aucun titre et qui survivent plutôt qu’elles ne vivent. La France invisible, fantomatique, diaphane, anonyme, souffre d’être sempiternellement ignorée. Elle n’accepte plus de vivre une existence réprimée, de surcroît dans l’ombre. La France invisible est une France lésée, écrasée, dépitée, sacrifiée, offensée, fatiguée d’être fatiguée, qui ne connaît que l’injustice de ses pitoyables conditions d’existence. Elle n’éprouve que le sentiment de son infériorité et le ressentiment d’avoir été abandonnée. Sa vie n’est faite que de torts et de dommages subis par des forces qu’elle ne contrôle pas. La France invisible n’a pas de langue, d’alphabet ni de syntaxe. Elle est donc aussi inaudible. Caractérisée par son incommunicabilité, elle se trouve dans l’état où elle ne peut plus rien transmettre. Cette France est désespérément mutique et apathique. Sans identité culturelle et sans reconnaissance sociale, elle est un « on » neutre qui ne connaît que l’ordinaire paralytique des jours étriqués. Son monde est un monde commun qui n’a pour seule défense que le substrat de ses habitudes ingrates et de ses préjugés étroits. C’est une France qui est prête à accueillir n’importe quelles idées nouvelles qui renverseraient la table de la France visible.

Nombre de pages : 44 / Prix : 6€


Aperçu

Journal politique 1-page-001     Journal politique 2-page-001     Journal politique 3-page-001

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s