Penser la Fatigue – Essai (2015)

Voici une expérience bien ordinaire : nos yeux s’alourdissent, les paupières tombent, les bâillements se répètent, les pensées s’égarent et les désirs sont incapables d’amorcer un début d’action. La fatigue est à la fois la plus universelle et la plus singulière qui soit. Universelle parce qu’elle touche tous les hommes en les mettant en face de la finitude humaine et de leur puissance d’exister. Singulière, parce qu’elle implique parfois un cortège de renoncements, des déséquilibres et des plaintes individuelles. Lorsque la lassitude s’empare de notre être, celle-ci dessine autrement les contours de notre perception de soi et du monde, déteint sur la vivacité de notre esprit et dégrade nos forces. Ce phénomène d’usure et d’écrasement de la fatigue n’a guère été pensé… A travers cet essai, il s’agit d’examiner ce qui fatigue et ce qui se fatigue en nous. Nous verrons comment la fatigue est source d’un épuisement du sens et, de façon contradictoire, une leçon de choses qui peut nous enseigner une meilleure connaissance de nous-mêmes. Trois axes seront étudiés :
I) De la fatigue physique à la lassitude intérieure ;
II) L’épuisement professionnel ;
III) La fatigue d’être soi.

Nombre de pages : 48 / Prix : 7€


Aperçu

cette photo là

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s